révision cheminée

Révision cheminée : quand et comment ?

Afin d’éviter des gros dégâts et des frais indésirables, il est important de réviser sa cheminée. Mais une question se pose, quel est le moment propice pour effectuer une révision d’une cheminée et comment peut-on procéder à cette pratique ? Rappel de quelques bonnes pratiques pour réviser sa cheminée !

Le moment idéal pour réviser une cheminée

En effet, le meilleur moment pour réviser une cheminée est après une forte activité en hiver ou avant d’entamer les grands froids.

Réviser sa cheminée après une forte activité hivernale

Il faut dire qu’une cheminée est un élément garant d’un confort hivernal. Ainsi, dépassé cette période, il est nécessaire de l’entretenir afin d’éviter certains risques. À ce propos, faites ramoner votre cheminée par un professionnel qualifié pour garantir en même temps une bonne vérification de l’état de la cheminée, mais aussi la bonne santé du foyer. Sachant qu’une cheminée est le prolongement de la poêle, c’est elle qui garantit l’évacuation de la fumée causée par la combustion.

Donc, lorsque cette dernière n’est pas nettoyée ou ramonée après la saison hivernale, elle peut représenter un risque d’incendie à cause de la créosote accumulée. Ou encore, la présence de nids d’oiseaux hautement combustibles dans la cheminée peut aussi devenir la cause d’incendie potentiel.

Réviser sa cheminée avant d’entamer les grands froids

Évidemment, il est important de réviser les appareils de chauffage avant d’entamer les grands froids. La raison est que si ces appareils ne sont pas bien entretenus ou obsolètes, des risques de pollution intérieure peuvent survenir. À cet égard, des précautions sont à ne pas négliger. Comme mentionné ci-dessus, il est aussi recommandé de procéder au ramonage de la cheminée.

Seulement, dans le cas où on ne pratique le ramonage qu’une seule fois par an, l’idéal est de l’effectuer pendant la saison de l’automne et notamment avant les premiers feux.

Révision de cheminée : procéder au ramonage

En ce qui concerne un entretien d’une cheminée, le ramonage a un caractère obligatoire une fois par an. Voici les techniques à prendre en compte pour effectuer un ramonage d’une cheminée correctement.

Vérifier qu’aucun animal ne s’est logé dans la cheminée.

Toutefois, avant de commencer à ramoner, il est essentiel de s’assurer qu’aucune bestiole n’y soit installée. Parce que dès lors que les températures chutent, les écureuils, les oiseaux et les rongeurs se cachent aisément dans ce type de conduit. Pour ce faire, il convient d’éclairer l’intérieur à partir du foyer à l’aide d’une lampe de poche. Dans le cas où on constate que des animaux s’y trouvent, il faut prendre des mesures adéquates pour les chasser.

A lire aussi :  Conseils pratiques pour nettoyer une cuisine équipée

Mesurer les dimensions du conduit de sa cheminée

Évidemment, pour procéder au ramonage de sa cheminée, il convient de prendre les dimensions du conduit. Pour ce faire, il est indispensable de posséder les outils adaptés. Puis, afin de prendre les mesures à partir de l’extrémité extérieure, il est également possible d’utiliser une échelle pour grimper sur son toit. Ainsi : évaluez la taille et la forme du conduit. Surement, celui-ci sera rectangulaire ou rond. Et ses dimensions iront de 15 à 20 centimètres ou équivalent de 6 à 8 pouces.

Ensuite, il convient de mesurer la hauteur de sa cheminée. Entre autres, il est préférable de l’estimer plus longue qu’elle ne l’est en réalité, si on est forcé d’estimer cette hauteur à vue d’œil. De cette manière, on aura suffisamment de corde ou de tube pour pouvoir tirer ou pousser sa brosse sur toute la longueur du conduit.

Laisser un commentaire